peau hâte mes larmes - Gracia Bejjani

" Au Liban toute, de loin, toute. Avec mes mots, captive et inquiète, comment penser une révolution citoyenne, nous, enfants de la guerre. Je regarde, de loin toute, foule reliée et drapeaux, un peuple qui se révolte sans perdre le sentiment d’appartenance, qui se révolte en faisant la fête dans les rues. La chanson chuchotée est de Fayrouz : "tiri ya tayara" ."

1994-2020 by ZeTMaG and Artworkers - Les travaux restent sous la propriété de leur auteur.