Nuit - Claude Favre

Nuit à Nuit de rages que nul ne et

Outils blessants Corps forcé à et Sang sang l'entend circule à comment à corps Obscène et hors toujours Sale augure Tête à Corps troués comme et comme Mort et comment Nuit quand sans réveil quand malgré tout et contre toute attente contre quoi pour quoi qui le Pas elle  pas espoir toujours Nuit des jours et vie lente violente des Mots de toute façon Morte ou comme

 

 

 

 

Et le monde on ne Silence préfère avec tant superbes des et superbes les Noms faux des nuits apparemment les noms D'où on et viennent ne résiste pas mange Arêtes elle dit Non et puis Machines et Sang sans sans et même Nom on ne l'entend et flux comment Pas et récit sans personne Jamais plus jamais c'est du Présent Nuit vienne l'heure

 

 

 

 

À Nuit tout jour toujours Toujours de Nuit et dernier puits toujours que nul Jamais à Nuit qu'à Nuit l'adjectif qui N'existe pas Suicide ça n'existe pas ou comme quand on Plus n'existe pas Plus que Souvenir que récit on ne et n'existe que Si contre Nuit vienne l'heure à Jamais Corps contre toute Attente

 

 

 

 

Nuit espèce de cela va et Loin cela va Et loin cela va que devient quand Sang elle trop ne Sans ni Non Outils d'hommes à quoi et Sang violences et Obscène et puis Morte puis sans Attente ne revienne Nuit qui Nuit Ne revienne Jamais ne revienne ni Nuit chimère comme Avant à quoi bon ne dira comme À quoi ni tout ne dira mais plus Contre plus ne sera ni elle plus Jamais Plus

 

 

 

 

Morte trop morte Trop à quoi bon si Réveil qui n'en pas À quoi mal souvenirs s'ils Trouent Corps foutu à Mort Même si à Nuit à jamais l'air de Pas même Rien ne circule pas même pas Mots de toutes façons Même que nul n'entend si ou Pas revenue de là-bas

1994-2020 by ZeTMaG and Artworkers - Les travaux restent sous la propriété de leur auteur.