abandonner le père au ventre
dévorer les femelles
troupeau fanatique de la passion
les hurlantes les assaillies
les prises jusqu'au mors de la bête
vierges folles descendues
dans le terrier des crissements de fille
je les appelle toutes
les aliénées dans le sexe mystique
aube
fatras
décharge
univers accueilli dans une orge liquide
tu vas désencombrer le mythe
abandonner le père au ventre
manger le corps du loup
tu vas coucher le père
dans la baveuse
la détournée
l'obsolescente
la criarde
tu vas tirer dans le poumon à vif
dans la grimace des ocres rousses
le coup de feu au père
TU VAS TIRER TON COUP
le père abandonné au ventre
et jeter maléfice à sa faim dans la cave
et tu vas monter au père
par la bandière des cuisses
poser l'édifice au corps de la pierre
mancie paternelle de l'organe
de la géologie sacrée
TU DESCENDRAS DANS LA FILLE DE L'HOMME PAR LE PÈRE.

au delà du débris massif
minerai vomi selon
la prière du jour

à la nuit de falaise je prouverai que dieu existe
et niche aux environs de la pierre incendiée

je t'attendrai
ramasseur de patiences
cardant la peau
les veines se sont pendues au centre
barbelé rideaux d'anges
je me blesse devant moi reconnue

constellée de cimetières ensevelie
toujours le suicide factice de la fleur
et le suicide consommé du pays noir

ô par l'ogive de mon goût pour te plaire
présente-toi à moi dans un cœur nourricier

caresse-moi je suis ta créature
donne à ma poitrine sa coutume de saison
festin dans le feu et la ruine d'amour

je sens mes deux prunelles
euphorbes désunies dans le fléau des cieux
fleurir les eaux et la nuque du deuil

promets-moi la route de sable
quand les mains franchissent le dernier univers

je témoigne de ma chair enflée par la croix suspendue.

Nathanaëlle Quoirez

1994-2020 by ZeTMaG and Artworkers - Les travaux restent sous la propriété de leur auteur.